La répétition espacée

Suite à l’article sur les flashcards où je parle brièvement de la répétition espacée je fais ici l’article expliquant comment la répétition espacée fonctionne.

Dans l’article sur les flashcards j’ai expliqué comment les utiliser pour optimiser l’apprentissage par coeur. Si vous ne l’avez pas lu je vous encourage vivement à y aller en cliquant juste ici.Entrons maintenant dans le vif du sujet.

Qu’est-ce que la répétition espacée?

La répétition espacée est une technique d’apprentissage définie par rapport aux capacités naturelles de notre cerveau. On parle donc d’une capacité innée et non acquise.

Par définition, une capacité innée est une capacité que l’on a depuis la naissance et que l’on n’a pas eu besoin d’apprendre avec le temps. Si je prend un exemple bien représentatif dans le monde animal, les poissons à la naissance savent tous nager, on parle donc de savoir inné.

Une capacité acquise est une capacité qui comme son nom l’indique s’apprend avec le temps. Un bon exemple que nous avons tous est la capacité à parler notre langue maternelle. Cet apprentissage s’est fait naturellement sans que nous en prenions conscience mais on ne l’avait pas à la naissance.

Revenons à la répétition espacée.

Notre cerveau ne peut pas emmagasiner indéfiniment une information ponctuelle. Il faut avoir conscience que ce qui permet à notre cerveau de retenir et d’apprendre c’est d’oublier ce que l’on sait déjà ou tout au moins sa capacité à mettre de côté les informations qu’il juge peu ou pas utile.

Grâce à la répétition espacée, on va faire comprendre naturellement à notre cerveau qu’une information importante est importante. On va donc rappeler au cerveau, à des intervalles de temps précis, l’information ou les informations que l’on a besoin d’apprendre.

Comment utiliser la répétition espacée?

Comme je l’ai dis précédemment, on va rappeler à notre cerveau les informations importante à des intervalles de temps prédéfinies. Donc quels sont ces intervalles?Retenez bien cette liste :

  • 15 minutes
  • 1 heure
  • 3 heures
  • 24 heures
  • 3 jours
  • 1 semaine
  • 1 mois
  • 6 mois

Bon, je l’accorde, ce n’est pas toujours évident de respecter cette liste mais elle n’est pas exhaustive et heureusement. Mais si vous utilisez cette méthode il y aurait au minimum quelques moments à retenir.

  • 3 heures
  • 24 heures
  • 1 semaine
  • 1 mois

Ces 4 moments sont les 4 points cruciaux. La barre des 3 heures est importante car on va parler ici de mémoire à court terme et encore c’est déjà trop tard pour pas mal d’informations. Disons que si ce que vous apprenez n’est pas trop compliqué à retenir alors ça ira mais si vous cherchez à apprendre l’écriture chinoise par exemple et que vous apprenez 25 nouveaux signes par jours alors il y a de grandes chances que 3 heures après l’apprentissage d’un signe que vous n’avez écrit qu’une seule et unique fois vous n’ayez déjà oublié. Vous n’aurez donc plus qu’à reprendre à zéro. Donc organisez-vous de façon à vous assurer de ne pas oublier ce que vous avez déjà appris et donc pouvoir plus facilement retranscrire cet apprentissage.Par conséquent, si vous réussissez à respecter les intervalles de temps entre chaque session d’apprentissage, alors vous serez assuré de vous rappeler toute votre vie de ce que vous apprenez.

Une chose que nous aurions tous du faire pendant notre scolarité et que nos professeurs nous ont répétés encore et encore et encore mais que bien évidemment nous n’avons pas fait est de réviser le soir même lorsque nous avions une nouvelle leçon dans la journée. Cette révision se base exactement sur le principe de la relation espacée. On vous donne un premier jet pendant le cours et donc 80% de l’apprentissage est déjà fait si vous avez écouté attentivement. Ensuite si vous révisez le soir en rentrant on arrive à 90% de l’apprentissage déjà réalisé. Si l’on ne fait rien on repasse à environ 65% et une semaine après nous n’en sommes plus qu’à 10%.Revenons à nos 90% car maintenant nous sommes tous studieux. Il faut maintenant revoir sa leçon une semaine après et nous en serions à 95%.

Évidemment, l’information n’est pas éternelle mais en révisant après cette étape à raison d’une fois par mois, soit entre 10 et 30 minutes alors vous vous assurez de connaître toute la leçon à hauteur de 100%. Alors si vous avez des examens à passer dans l’année à venir, vous savez maintenant quoi faire.Nous avons donc vu dans cet article ce qu’est la répétition espacée mais aussi comment l’utiliser intelligemment. Je vous invite à associer cette technique avec celle des flashcards pour devenir le roi ou la reine de l’apprentissage.

A bientôt.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s